bière brassage

Bilan défi 52 bières en 1 an

Salut les brasseurs,

Le mois dernier, je terminai mon défi 52 bières en 1an.

Ais-je réussi à brasser toute les semaines ?

Quelle leçon ai-je appris lors de ces brassages ?

Qu’ai-je prévu pour la suite ?

je vous raconte tout ça maintenant


Le bilan

carnet d'un brasseur amateur

Tout d’abord,  voici le bilan chiffré :

31 brassins effectués pour 372L de bière sur un an.

Ça fait à peu près 2,5 brassins par mois si vous prenez vos calculettes. Et pas mal d’apéros :-).

Malheureusement, je n’ai donc pas réussi à atteindre mon objectif.

Mais il faut dire que c’était un peu trop ambitieux par rapport à mon rythme de vie :-). Difficile de tout faire : famille, maison, boulot, blog et brassage ça faisait beaucoup.

J’ai donc une petite déception de ne pas avoir réussi mais je suis très content de m’être lancé ce défi car sans lui je n’aurai jamais brassé autant.

Brasser régulièrement m’a permis d’apprendre plein de nouvelles choses et je crois que c’est ça le plus intéressant dans un défi.


N’essaie pas fais le !

La morale de l’histoire c’est que je vous conseille de vous lancer un défi si vous avez envie de faire des choses mais que vous n’avez pas le temps (brassage, piano, sport, aquaponey…).
Vous savez ?… le rêve que vous avez en tête mais que vous ne réalisez pas parce que vous avez plein d’excuses… oui celui-là !

Et bien lancez-vous un défi ! Si vous voulez apprendre il faut agir, il n’y a pas que moi qui le dit, un grand penseur le confirme :

Star Wars Try GIF - Find & Share on GIPHY


Tentez de tenir vos engagements et plus vous allez vous lancer dans cette nouvelle activité plus vous serez bon ! et plus vous aurez envie d’en faire.

Je suis aujourd’hui bien meilleur brasseur que je ne l’étais l’année dernière.

J’ai rencontré des problèmes que j’ai résolus, j’ai testé des choses et la régularité de brassage m’a permis de m’y mettre facilement et d’apprendre car cela me contraignait à sortir de ma zone de confort et de me bouger !


La qualité des bières obtenues

Sur ces 31 brassins :

  • j’en ai raté 3 (direction l’évier 🙁 ),
  • 6 était buvables mais astringentes (ça se boit mais c’est pas foufou)
  • 8 était bonnes,
  • 14 étaient très bonnes

Voici mes erreurs sur les 3 brassins :

  • une infection (et oui ça peut arriver quand on est étourdi et qu’on oublie de désinfecter certains ustensiles)
  • un goût de chou pourri… ma bombonne de gaz ne fonctionnait plus très bien et le feu était très faible… l’ébullition était faible, le DMS n’a pas du être évaporé ce qui entraîne des faux goûts
  • une bière plate très plate comme de l’eau. Erreur de T°C à l’empâtage ( mon thermomètre était cassé) et bien sûr ce jour là je n’ai pas fait de test d’iode !


Les 6 bières “buvables” avaient toutes le même défaut : une astringence prononcée et un goût un peu savonneux… mon eau n’est pas faite pour brasser tout type de bière !

J’avais des difficultés à faire des bières blondes, problème que j’ai résolu. Cela venait mon eau, son pH était trop haut ! Si vous souhaitez en savoir plus n’hésitez pas à voir mon article :

Faut-il brasser votre eau ?

C’est en brassant qu’on devient brasseur ! j’ai donc appris de mes erreurs.

Et quand on réussit à faire une bière délicieuse, c’est un réel plaisir ! vous trouverez d’ailleurs mes meilleures recettes sur ma page :

Mes recettes

Ce que j’ai appris pendant mon défi

Voici les 3 enseignements que j’ai appris :

Il est essentiel d’être rigoureux pour brasser une bonne bière !

Prendre le temps est important pour brasser une bonne bière !

La recette est un critère mineur pour brasser une bonne bière !

La rigueur !

Je suis d’un naturel étourdi et anti protocole. Alors quand on me parle de température, de volume je me dis :

Pas besoin de mesurer ça va se faire à la louche !

Quand il faudrait préparer les ingrédients à l’avance et préparer tout la journée de brassage je me dis :

Bah pas besoin ! c’est comme en cuisine, si j’improvise un peu ça passe !

… et bien non ça ne passe pas… je l’ai appris à mes dépends :-).

Je me suis donc concentré sur le procédé de brassage pour être plus précis que d’habitude et bien maitriser toutes les étapes. Ce qui est drôle c’est que les conseils que je peux donner sur ce blog, je ne me les appliquais pas toujours car je voulais aller vite !

J’ai donc mis au point un protocole digne d’une procédure qualité ISO9001 sur mon procédé et maintenant je maîtrise tout à la virgule près tout est calculé !

via GIPHY

non quand même pas :-),  je me suis contenté d’une todo-list des choses à penser et à vérifier pendant le brassage.
Promis je vous passe ça bientôt.
En attendant, n’hésitez pas à suivre mon tuto brassage (sans sauter d’étapes !)

Le temps

Le temps est présent partout dans un brassage :

  • 1h d’empâtage c’est 1h d’empâtage pas moins !
  • Une fermentation qui dure 3 semaines c’est toujours une bière meilleure que deux semaines
  • Boire une bière deux semaines après l’embouteillage, un ou deux mois après, c’est mieux !
  • Souvent le jour du brassage je voulais faire tout vite, ce qui amène pas mal d’erreur ou d’oubli, notez tout et prenez le temps !

via GIPHY

Bref vous l’avez compris, une bonne bière ça se fait attendre. Ne soyez pas trop pressés.

La recette de bière

Pour m’amuser un peu j’ai testé des recettes identiques avec des houblons différents ou des levures différentes. L’objectif était de voir les différences de goût.
J’ai fait des recettes simples et d’autres compliquées.

recette extrait de malt

Le résultat :

La bière est toujours bonne quand on maîtrise bien le procédé.

Si on se rate sur le procédé de brassage, même si on a la recette du siècle, la bière sera mauvaise.

Je vous conseille donc de ne pas vous casser la tête avec les recettes complexes faites des SMASH (un houblon un malt), changez un peu de houblon ou de levure. Puis quand vous avez bien tout maîtrisé, augmentez la complexité.

La rigueur et le temps bien maîtrisés, vous pouvez vous amuser sur la recette !


Les projets à venir sur le blog

Alors maintenant que ce défi est terminé. Voici ce que j’ai prévu :

  • Continuer de rédiger des articles réguliers
  • Je vais me lancer dans des vidéos ! Ce qui sera plus ludique et interactif pour partager ma passion de la bière. J’espère que cela vous plaira.

Je vais être plus réaliste que pour mon 1er défi, je vise une vidéo et un article par mois !

Je continuerai bien sûr à brasser régulièrement mais sans objectif précis et j’ajouterai mes recettes préférées sur ma page !
jusqu’à maintenant j’ai plutôt essayé de brasser des bières assez conventionnelles des styles les plus connus (IPA, Pale Ale, Stout…)
Je vais commencer à sortir des sentiers battus… la suite au prochain épisode ;-).


ça vous dirait de m’aider en répondant à 4 questions ?

J’écris ce blog pour partager ma passion et vous aider à brasser vos bières !

J’ai donc besoin de vous !

J’aimerais que vous me disiez les sujets que vous souhaitez que j’écrive ou que je fasse des vidéos. Quels sont vos besoins ? quels sont les sujets que vous souhaitez que j’aborde ?

Pour ce faire j’ai créé un petit questionnaire, merci à vous de cliquer ci-dessous pour le remplir et m’aider à vous faire des articles les plus intéressants possibles !

Vous pouvez aussi commenter l’article en donnant vos propositions si vous avez la flemme du questionnaire !

Merci pour votre aide et à bientôt !

Téléchargez votre livre offert !
En remplissant ce formulaire, vous pouvez télécharger gratuitement mon livre numérique " La méthode simple pour débuter le brassage à la maison "
Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez 1 article par semaine maximum
Partagez l'article !
  •  
  •  
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages
  • 22
    Partages

8 commentaires sur “Bilan défi 52 bières en 1 an

  1. Le questionnaire ne fonctionne pas, le lien ne redirige sur rien.

    Sinon ben Bravo hein!
    Est-ce que tu pourrais partager les recettes? Ou du moins, les meilleures, celles que tu as préférées. (Perso, plus le temps passe, et plus j’aime les SMASH! un retour à la simplicité qui fait du bien je trouve)

    Pour les vidéos, je ne sais pas trop, il y a pas mal de chaînes youtube maintenant, qui abordent divers aspects. Mais dans l’ensemble de ces vidéos, je trouve qu’il manque un chose simple (pour les débutants), c’est un vrai pas-à-pas (sur le tout grain bien sûr). Et une vidéo sur la filtration, ce serait pas mal!

    Attention pour ce qui est de “sortir de sentiers battus”, si c’est pour faire un BarleyWine, ok, mais si c’est pour faire une bière à la rillette (sisi,spa une blague : https://bit.ly/34xzaYs) j’appelle google pour bloquer ton site 😀

    Bref, encore une fois félicitation pour ton courage.

    PS : Et dis donc, tu en as passé du temps à faire ça.. niveau WAF, ça passe bien !

    1. Salut Alex,
      Merci pour ton commentaire et pour l’info sur le lien, j’ai changé pour que ça fonctionne.
      Je te rejoins sur les SMASH, c’est certes simple mais c’est bon :-).
      Pour mes recettes, j’ai partagé mes préférées sur ma page “Mes recettes” dans le menu de mon blog et sur little bock.
      Je vais réfléchir pour les vidéos à faire du “pas à pas” de manière simple et ludique promis ;-).
      A bientôt
      Bons brassages
      Thomas

    2. Bonjour Thomas
      Très instructif ton retour d’expérience.
      Faire des vidéos c’est une très bonne idée. Contrairement au commentaire d’Alex, je pense qu’il faut taper dans le très technique et non le débutant. Pour ma part je trouve aucune vidéo francophone (a part peut-être celles du québécois Le Brasseur) vraiment pointue. Contrairement aux vidéos anglo-saxonnes ou américaines. Il y a un créneau à prendre. Comme thématique tu pourrais aborder, la mise en keg, la contrepression, le traitement de l’eau ou même juste présenter du matériel (A titre d’exemple de videaste intéressant je pourrais te citer The Craft Beer Channel, David Health, Martin Keene, The ApartmentBrewer, etc, etc)
      Sur ce je vais aller répondre à ton questionnaire.
      A+

      1. Alors oui, en voyant le commentaire de Thomas, on a surtout oublié de te poser la question: A quel type de public veux-tu t’adresser?

        J’ai pensé de suite à des débutants, mais en effet, quelle est ton envie?

        1. Salut ALex,
          Je pense plutôt m’adresser à des débutants et intermédiaire. Car je n’ai pas la prétention d’être un maître brasseur, je suis juste un peu expérimenté :-).
          Mais il est vrai que ça peut être aussi intéressant de traiter des sujets en profondeur car des infos à raconter dans les détails j’en ai pas mal !
          Merci en tout cas encore pour vos commentaires !
          A+
          Thomas

        1. Ah ah de rien !! Et je suis encore pleins d’autres chaînes. Disons que, brassant depuis quelques temps, ce sont les seules vidéos qui m’apprennent encore beaucoup de choses. Les anglo-américains ont vraiment une longueur d’avance sur nous dans le brassage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.