matériel pour brasser

Le matériel pour brasser simplement

Avant de brasser , il faut bien sûr acheter son matériel. Pas toujours facile de s’y retrouver et de choisir les bons outils :-). L’objectif de cet article est de vous fournir la liste du matériel pour brasser simplement votre bière tout grain avec un budget modéré.

On peut très vite arriver à des dépenses importantes et un équipement très complexe. Je suis adepte de la simplicité, je vous propose d’aller à l’essentiel surtout si vous êtes débutant.

Avant tout, choisissez le brassage en sac (BIAB) qui est la technique la plus simple pour brasser tout grain. Elle nécessite moins d’équipement et de temps que les autres méthodes.

Je vous propose ici une liste de courses avec des ajouts en fonction de votre budget. Je me suis inspiré de mes lectures, de mon matériel et quelques améliorations que j’ai pu faire avec le temps.

Quelle taille d’unité de brassage souhaitez vous ?

La première chose à décider c’est la taille de votre unité de brassage. Allez-vous brasser sur 5, 10, 20, 30, 50 L ou plus à chaque brassin ?

Cette question peut paraitre anodine mais il faut comprendre que vous mettrez autant de temps à brasser 5L ou 50L. En moyenne il vous faudra 5H.

Comment choisir ?

C’est simple : Plus vous voyez grand, plus vous aurez besoin de place, plus vous aurez de travail . On lave plus facilement une cuve de 10L dans son évier qu’une cuve de 50L 🙂 de la même manière, la cuve de 50L prendra un peu plus de place dans votre intérieur. Embouteiller 50L de bière sera beaucoup plus long et ennuyeux que 5L. Si la bière est ratée on culpabilise moins de mettre 50L dans l’évier que 5L. etc… Bref vous avez compris le principe !

Mon conseil :

  • Oubliez les volumes de 5L, car c’est trop petit. Le temps passé à brasser est important c’est dommage d’avoir si peu de bière ;-). 10L c’est pas beaucoup mais c’est bien pour tester une recette.
  • 20 ou 30L est un bon volume pour un brasseur débutant ou initié et représente un encombrement limité. Les cuves sont facilement lavables dans un évier. De plus vous pouvez très bien brasser de plus petite quantités avec un équipement de 20L pour tester des recettes si vous le souhaitez.
  • 50L ou plus est selon moi plutôt réservé à des brasseurs expérimentés. L’encombrement commence à être significatif , le poids est la taille des cuves peuvent poser quelques questions de logistique. Après, ce qui est cool, c’est qu’en une journée de boulot vous brassez pour un petit bout de temps.

J’ai pour ma part choisi un volume de 20L. Ainsi, je vous présente dans cet article des achats pour 20L à adapter en volume en fonction de votre choix. Vous y trouverez le minimum pour brasser avec deux options pour améliorer le procédé et pour votre confort de brassage.

1-Le minimum pour brasser

Un papier et un crayon : pour tout noter !!

Tout d’abord, je vous conseille d’avoir toujours de quoi noter pour graver dans le marbre tout info importante (densité, températures d’empâtage, petit soucis, masse de houblon et malt…). Cela vous permettra de pouvoir reproduire la recette que vous êtes en train de brasser et surtout vous donnera la possibilité d’identifier d’où viennent certains faux goûts. C’est l’outil le plus utile du brasseur !

Une balance

Une balance de cuisine sera parfaite, elle doit par contre être sensible au gramme prêt. C’est essentiel pour pouvoir mesurer vos matières premières et respecter vos recettes.

Un moulin

matériel pour brasser

A moins que vous ayez l’ambition d’évoluer rapidement, je ne vous conseille pas d’investir cher dans votre moulin. Prenez un moulin basique qui répond parfaitement aux besoins d’un brasseur amateur. Petite astuce, vous pouvez remplacer votre bras par une perceuse qui va faire tourner le moulin à votre place :-).

Voici un lien pour un moulin bon marché qui fonctionne bien. C’est pas de la grande qualité mais c’est suffisant. J’en suis content.

Pour vous faciliter le concassage, je vous conseille également :

  • Un seau d’au moins 15L (pour contenir le malt concassé)
  • Des récipients pour transvaser, un petit saladier fait très bien l’affaire sinon une pelle à malt est très utile.

Une cuve de brassage

Après cela, il vous faudra une cuve unique pour tout le brassage. Le premier critère, c’est le volume. En moyenne vous ne pourrez obtenir qu’environ 3/4 du volume de votre cuve en bière embouteillée (il faut prendre en compte l’évaporation du moût pendant ébullition, la marge pour éviter les débordements et les potentielles pertes lors des transvasements).

C’est à dire que si vous avez une cuve de 35L le volume maximal de bière obtenu sera d’environ 26L de bière. Prenez en compte également l’épaisseur de votre cuve. Plus elle sera épaisse et plus ce sera confortable pour l’empâtage car votre température bougera moins. Un robinet est aussi très confortable pour pouvoir soutirer sans utiliser un auto-siphon qui induit des risques de contamination et du temps supplémentaire ! Simplifiez vous la vie ! Après, bien sûr, c’est comme pour les voitures, plus vous prenez d’options plus c’est cher :-).

Pour répondre à ces critères, La cuve électrique ci-dessus est un très bon rapport/qualité prix pour se lancer car elle ne nécessite pas d’achat de brûleur pour chauffer et vous maîtrisez parfaitement la température d’empâtage.

Préférez un brûleur et une cuve inox si vous brassez plus que 20L

J’ai pour ma part opté pour une cuve de 35L épaisse avec un brûleur à gaz. Au final, ce n’était pas très utile car je m’embête pour rien avec le gaz. La cuve électrique aurait été parfaite car je brasse des volumes équivalents. Par contre, si vous souhaitez brasser plus que 20L, vous serez obligé d’acheter un moyen de chauffe avec une cuve inox.

Un sac de brassage

Le fameux sac indispensable à la métode BIAB

Un thermomètre

Voici le thermomètre que j’utilise, pas cher et pratique. Attention aux thermomètres à fil, j’en ai acheté un auparavant mais j’ai cramé le fil qui trainait trop près des flammes du gaz !

Une grille solide

matériel pour brasser

C’est elle qui vous permettra d’égoutter votre sac sur votre cuve à moins que vous vous bricoliez une poulie. J’ai pris une grille de frigo, ça fait très bien le job, je pense qu’une grille de barbecue sera très bien aussi (propre bien sûr 😉 )
Pour vous faciliter cette étape, vous pouvez aussi utiliser un seau que vous trouez et placez sur la cuve pour égoutter et rincer vos drêches.

Un densimètre

Essentiel pour mesure la densité de votre moût afin de vérifier votre rendement d’extraction de sucres ainsi que le bon déroulement de la fermentation

Un fermenteur avec barboteur bouchon et robinet

Il existe tout un tas de fermenteur possibles et imaginable de plusieurs matières possibles. Ronds coniques, plats, en verre, en inox, en plastique etc… Lors de votre achat, je sais je me répète mais faites simple 🙂 Il y a deux critères importants pour la qualité d’un fermenteur :

1 – la facilité de lavage, par exemple les dames-jeannes en verre sont belles mais très dures à laver. Veillez à ce que votre fermenteur soit accessible partout.

2 – Le robinet est également très apprécié pour faciliter les transvasements. C’est pour moi bien plus facile surtout pour débuter. L’inox est plus durable mais moins abordable que le plastique.

Si vous n’avez pas de robinet sur votre cuve de brassage ou votre cuve de fermentation vous devrez utiliser un siphon automatique.

Ainsi, pour débuter, les seaux plastiques (ci-dessus) que vous trouvez partout sont parfaits et représentent un faible investissement. Le seul bémol c’est qu’il sont fragiles et vous serez sans doute obligés de les remplacer au bout de quelques dizaines de brassins. Ils sont notamment sensibles aux rayures, ne les lavez jamais avec une éponge abrasive car cela créera des micro-rayures et donnera de possibles infections.

Bouteilles

matériel pour brasser

Après cela, il faut bien penser à conditionner votre bière. Gardez tout simplement vos bouteilles vides, rien ne sert à ce stade d’en acheter des neuves, le plus simple c’est de boire des bières du commerce et de les conserver pour vos propres bières. Dur labeur 🙂

Privilégiez les bouteilles de 33cl, 50cl voire même 75cl cela diminuera le temps d’embouteillage.
Pour un embouteillage encore plus simple, réutilisez des bouteilles avec des bouchons mécaniques comme la Fischer ou la Quintine. Beaucoup plus facile d’encapsuler.

Capsules

Utile pour pouvoir fermer vos bouteilles 🙂 Encore une fois n’oubliez pas que vous pouvez utiliser des bouteilles à bouchon mécanique.

Capsuleuse

Si vous utilisez des capsules, il vous faudra acheter également une capsuleuse. La fameuse capsuleuse “Emily” ci-contre fera bien le job pour pas cher. Ça va si vous n’avez pas trop de bouteilles à fermer. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à investir dans une capsuleuse manuelle beaucoup plus pratique !

Dosette à sucre

Pour la carbonatation, vous devez ajouter du sucre dans vos bouteilles. Le plus simple : vous achetez des dosettes à sucres (spécialement calibrées avec la quantité de sucre nécessaire à 33, 50 ou 75cl), vous insérez tout simplement le sucre dans chaque bouteille à l’aide d’un doseur et d’un entonnoir puis vous soutirez votre bière dans chacune. L’avantage, c’est que vous n’avez quasiment rien à acheter, juste une dosette et un entonnoir. Par contre vous ne pourrez pas choisir votre niveau de carbonatation (ce sera toujours 7g/L).

Des copains pour partager le breuvage !

N’oublions pas l’essentiel lors de la dégustation : une bonne compagnie pour profiter de ce bon breuvage fait maison 🙂

brassez votre propre biere

2-Matériel pour améliorer votre équipement

Au matériel minimum je vous conseille d’ajouter les éléments suivants pour améliorer votre procédé :

Un serpentin refroidisseur ou plaque à refroidissement ou glaçons

matériel pour brasser
serpentin cliquez ici

Vous devez verser la levure dans votre brassin qui doit être entre 20 et 25°C . Le refroidir rapidement est essentiel pour limiter les risques d’infection. C’est ce qu’on appelle le « cold break » qui permet de rapidement descendre la température à 20°C et diminuer les chances de développement de bactéries avant de mettre la levure. Ainsi la levure aura beaucoup moins de concurrents. Vous avez 3 choix pour ce faire :

matériel pour brasser
refroidisseur à plaques cliquez ici
  • Tout simplement remplir votre baignoire d’eau froide et glaçons puis y tremper votre cuve (si vous avez une cuve électrique mettez d’abord votre moût dans le fermenteur pour ne pas finir comme Claude François 🙂 ).
  • Utiliser un serpentin refroidisseur, facilement lavable
  • Utiliser un refroidisseur à plaques, plus rapide et efficace à refroidir que le serpentin mais plus laborieux à laver

Je vous conseille le serpentin, beaucoup plus simple d’utilisation que le refroidisseur à plaques.

N’oubliez pas de penser qu’il faut connecter ces outils au réseau d’eau !

Petit détail que j’avais moi-même oublié lors de mes premiers achats, le serpentin et le refroidisseur à plaques nécessitent d’être reliés à l’eau ! Il vous faudra donc acheter un tuyaux d’arrosage et des raccords si vous n’en avez pas. Ce qui implique également de ne pas être trop loin d’un robinet.

Un moyen de garder la température du fermenteur

Gérer la température de fermentation est essentiel pour brasser une bonne bière. C’est l’un des points clefs de réussite. Voici 3 solutions :

1- Ne rien faire mais être tributaire de la météo. Dans ce cas, placez votre fermenteur dans une pièce isolée avec le moins de variation  de température possible. On peut tout à fait faire de bonnes bières ainsi mais il vous sera difficile de répéter et bien maîtriser votre recette. Également en fonction du climat chez vous, vous ne pourrez pas brasser en été. Investissement : 0 €

2- Acheter une ceinture ou tapis chauffant permettant de réchauffer votre fermenteur lorsque la température est trop basse : essentiel si vous brassez dans une pièce fraîche comme un cave ou un garage. Cela ne permet pas non plus de brasser en plein été. Investissement : 70 €

matériel pour brasser
frigo avec chauffage et fermenteur

3- Bricoler une chambre de fermentation thermorégulée en recyclant un vieux frigo pour brasser été comme hiver dans n’importe quelle pièce ! C’est l’option que j’ai choisie car c’est la plus pratique. Elle vous permettra de maîtriser au mieux votre fermentation. Cliquez sur le lien suivant pour plus d’information : frigo pour fermenter

Investissement : 120 € (60€ si vous recyclez un frigo à vous)

Deuxième seau pour la mise en bouteille et sucrage

Pour plus de stabilité de carbonatation entre vos bières et vous aider à clarifier vos bières, je vous conseille d’utiliser la méthode classique du sirop de sucre plutôt que les dosettes.

Dans ce cas il vous faudra un deuxième seau. Vous pouvez prendre un seau de fermentation classique. Pratique, car vous pourrez le fermer pendant le soutirage afin de diminuer les chances d’oxydation de votre bière. Pour résumer cette méthode, vous faites bouillir de l’eau avec du sucre dans une casserole, vous le versez dans ce second seau, vous y versez votre bière. Le sucre se mélange à la bière et vous ne versez pas le dépôt. Puis vous embouteillez.

3-Matériel pour le confort du brasseur

Option : égouttoir à bouteille et Avinator

Achat confort : L’embouteillage, c’est pas très funky music ! pour vous faciliter cette étape, je vous conseille fortement l’achat d’un lave-bouteille et un égouttoir à bouteille. Le lave-bouteille va vous permettre d’asperger l’intérieur de votre bouteille de votre solution désinfectante en 2 secondes top chrono, ensuite hop ! direct sur l’égouttoir. La bouteille sera prête pour l’embouteillage ! Ces achats sont loin d’être indispensables mais cela rend l’embouteillage vraiment plus confortable.

Conclusion

Vous avez maintenant toute votre liste de courses en main, libre à vous de piocher ce qui vous intéresse dedans et de vous en inspirer pour votre matériel. Vous trouverez un récapitulatif ci-dessous sous forme de tableau pour 3 budgets différents.

le minimum pour brasserle matériel classique du brasseur le grand luxe !
balance, thermomètre, densimètre, moulin, sac de brassage, seau de fermentation118 €118 €118 €
cuve électrique173 €173 €173 €
dosette à sucre7 €
serpentin refroidisseur56 €56 €
capsules, encapsuleuse, seau pour sucrage36 €36 €
frigo “chambre de fermentation”120 €
égouttoir et lave-bouteille38€
298 €383 €541 €

Si vous souhaitez en savoir plus sur le brassage, n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter, il vous suffit de renseigner votre adresse email dans le carré bleu ci-dessous. Vous recevrez également mon ebook gratuit.

Brassicalement votre
Thomas
Apprenti Brasseur


Téléchargez votre livre offert !
En remplissant ce formulaire, vous pouvez télécharger gratuitement mon livre numérique " La méthode simple pour débuter le brassage à la maison "
Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez 1 article par semaine maximum
Partagez l'article !
  •  
  •  
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
    Partages

2 commentaires sur “Le matériel pour brasser simplement

  1. Salut,
    Selon toi, avec une cuve de 33L, en BIAB et en faisant simple pour commencer (sans rinçage), je peux espérer une moyenne de combien de litre au final ?
    Parce qu’avec 4 ou 6kg de malt, qui prennent du volume au départ, ça laisse quel volume ?

    1. Avec une cuve de 33L en Biab et sans rinçage tu peux espérer 18L de bière en moyenne.
      Je m’explique, à l’ébullition il faut prévoir un peu de marge car sinon ça déborde disons 30L pour être large, ensuite pendant l’ébullition en moyenne il y a 15 à 20% d’évaporation du coup tu obtiendras 26L maximum
      Si tu n’effectues pas de rinçage il faut donc soustraire les 6Kg de malts qui en général conservent environ 1L/kg de grain il te restera donc 20L
      20L de moût ne fait pas 20L de bière car il y a souvent des pertes dans le fermenteur et dans la cuve au vue de mon matériel je perds en moyenne 2L ce qui nous fait 18L.
      Je vais écrire un article sur les volumes pour éclaircir tout ça 😁
      En attendant 18L me paraît faisable pour toi
      Bon brassage
      Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.