houblon maison

Recette Pale Ale houblon maison

J’ai planté du houblon dans mon jardin qui a bien poussé, c’est donc avec fierté et grand plaisir que je commence mon défi 52 bière en 1 an avec ma production de houblon maison.

C’est une variété Chinook. Pour bien en profiter, j’ai souhaité mettre en valeur son goût et faire une recette simple. Je vais utiliser uniquement ce houblon.

Bienvenue sur l’épisode 3 de mon carnet de brassage !

La recette

Volume du Brassin
10 L
Méthode

  Tout grain – BIAB

Style
Pale Ale
malt de brassage

Malt

  • 2Kg de malt Pilsen 2RP
  • 350g Carared
  • 70g malt acide

Levure

  • 1 sachet de US-05fermentis
houblon maison

Houblon

  • 200g Chinook frais du jardin
eau de brassage

Autres

  • 3g de Irish Mosh

Les quantités de houblon peuvent vous paraître très importante, c’est tout à fait normal. J’ai ceulli et utilisé directement mon houblon sans le sécher. Dans ce cas il faut utiliser environ 5 fois plus de houblon que normalement.

Ainsi si vous souhaitez reproduire cette recette avec du houblon seché, utilisez 40g et non 200g sinon votre bière va vraiment envoyer du lourd !

Côté malt, j’ai choisi du Pale Ale car je ne recherche pas un malt au goût prononcé, j’y ajoute  un peu de Carared pour colorer. Etant donné que j’ai eu déjà quelques problèmes de PH trop haut à l’empâtage, je tente ici d’ajouter du malt acide à hauteur de 3% pour légèrement acidifier ma maische.

J’utilise une levure plutôt neutre qui ne donnera pas de caractère à la bière toujours dans l’idée de profiter du houblon.

Enfin un peu de Irish Mosh pour clarifier.

Profil du brassin

Densité initiale
1.056
Densité finale
1.012
Alcool
5.8 %
Amertume
64 IBU
Ratio IBU/DI
1.14
Couleur
14 EBC

L’empâtage

ratio eau grain : 3,5L / Kg de grain

Palier Saccharification 1h : 68°C
Palier de Mash Out 10min : 76 °C

Efficacité de mon équipement : 80%

PH de ma maische : 5.5

Rinçage

Volume : 2.7L

température : 67°C

L’ébullition

Volume de pré-ébulition : 13L

durée d’ébulition : 1H

Timing du Houblonnage :

  • 50g  en début d’ébullition
  • 50g 15 minutes avant la fin avec de 2,5g de Irish mosh
  • 100g au moment du refroidissement quand la bière était à 80°C

Je rappelle que j’ai utilisé le même houblon Chinook durant tout le brassage

Volume dans le fermenteur :10L

Quelques infos sur le brassage

J’ai suivi pas à pas la méthode décrite dans mon article : 

Tutoriel brassage tout grain

Je me suis foiré sur la température d’empâtage, je voulais être à 65°C pour une bière sèche mais je me suis trompé à la mesure de température, en voulant aller trop vite j’ai cru que j’étais à 65°C mais en fait j’étais à 70°C dans les première 5 minutes. J’ai donc descendu ma T°C en diluant un peu à 68°C et j’ai pas osé trop descendre.

Pour le reste tout s’est plutôt bien passé.

 Côté fermentation :

J’ai suivi les deux paliers de température suivant :

  • 11 jours à 19°C
  • 10 jours à 4°C

Le barboteur s’est arrété de faire glouglou au bout de 3 jours.

J’ai embouteillé 9L de bière, 1L a été perdu dans le fermenteur contenant les résidus de houblon et levure.

J’ai prévu pour la carbonatation 7g/L

3 semaines plus tard : dégustation !

 

Les photos

La dégustation

Tout d’abord je suis content de l’aspect visuel, belle dorée et limpide. Au nez je perçois des note fruitées. En bouche nous avons une légère amertume avec un goût prononcé de fruit de la passion. Le houblon s’est bien exprimé, je suis très content de cette recette ! facile à boire et très fruitée, un plaisir !

A améliorer : je ferrai peut être un test avec une température d’empâtage plus basse comme initialement prévu pour avoir une bière un peu plus sèche.

C'est à vous de brasser !

J’ai essayé de vous donner tout les détails de cette recette pour vous permettre de la reproduire et l’adapter chez vous.

N’hésitez pas à me poser des questions en commentaires pour en savoir plus !

Téléchargez votre livre offert !
En remplissant ce formulaire, vous pouvez télécharger gratuitement mon livre numérique " La méthode simple pour débuter le brassage à la maison "
Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez 1 article par semaine maximum
Partagez l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires sur “Recette Pale Ale houblon maison

  1. Merci beaucoup Thomas. J’ai beaucoup apprécié la recette pour la production de Pale ale houblon. J’ai cependant une préoccupation. mon objectif est de produire une bière artisanale qui mousse mais aussi claire que possible. Or au cours de la refermentation et en ajoutant un peut de sucre, la levure encore présente dans la bière, fait mousser la bière mais y reste. La bière est trouble. Si je filtre, la mousse va disparaitre.
    Que dois-je faire? Les amis qui me lisent peuvent aussi donner des suggestions.
    Cordialement
    Lumande

    1. Bonjour joseph!
      Merci pour ton commentaire
      J’ai eu aussi souvent le problème d’un fond de levures et résidus en fond de bouteille. Ce qui a marché pour moi ce sont les actions suivantes :
      – soutirer dans un seau d’embouteillage avant de mettre en bouteille plutôt que direct du fermenteur
      – faire un cold crash c’est à dire diminuer la température en fin de fermentation à 4 degrés
      – arriver le plus rapidement possible à ébullition
      – effectuer un whirpool : essentiel !
      – et bien sûr accepter de ne pas tout embouteiller et de perdre 1 ou 2L en fond de fermenteur

      Pour la filtration tu peux la faire avec une passoire en soutirant le moût vers le fermenteur mais je ne conseillerai pas à l’embouteillage car sinon ça pourrait oxyder ta bière.
      Bons brassages à toi
      Thomas

  2. Hello Thomas,
    et quel est ton retour sur l’utilisation de houblon frais. Avec autant de matière végétale, tu dois avoir beaucoup de perte de volume non? Est-ce que tu as fait sécher un peu de ton Chinook pour tester les différences de goût entre le houblon sec et le houblon frais? Merci pour tes articles, toujours au top!

    1. Coucou Aurélie !
      Et bien j’étais très étonné mais je n’ai pas eu beaucoup de résidus 😁voir même un peu moins qu’avec des pellets. Les cônes sont restés assez entiers dans la cuve ! C’est peut être du au fait qu’ils étaient frais ? Très content de l’expérience !
      J’ai effectivement fait séché une partie de mon chinook pour faire la différence je vous raconterai ça 😉
      À plus
      Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.